Venice Facturation Enterprise est un programme de stock et de facturation très complet qui vous permet de rédiger et de rectifier de manière rapide et efficace des offres et des factures.

(soustitrage disponible)

La saisie des documents se fait d’une manière synoptique et graphique. Le stock des articles utilisés est immédiatement actualisé. Vous décidez vous-même si vous tenez à jour le stock par article ou si vous regroupez plusieurs articles sous un même article de stock.

Sur tous les documents, vous pouvez mentionner aussi bien des marchandises que des services. Vous indiquez dans la fiche d’article si vous désirez tenir à jour le stock ou pas. La fiche d’article est d‘ailleurs très étendue. Elle vous permet d’entrer entre autres la description de l’article dans 6 langues différentes. Vous pouvez lier des fichiers graphiques (photos ou dessins) à l’article . De plus, vous pouvez enregistrer des données d’achat et de vente ainsi que des champs de texte supplémentaires, un code à barres, des données de TVA, des données de stock et de l’information supplémentaire.

Articles

Aussi bien les groupes d’articles que les articles sont présentés dans une arborescence. Le niveau suivant est indiqué chaque fois par la présence d’un point dans le numéro d’article. Chaque niveau dans la liste présentée peut être plié ou déplié séparément. Ainsi la recherche d’un numéro d’article devient très facile.

Les articles peuvent également être présentés sous forme de liste. Vous décidez vous-même dans quel ordre les articles doivent être présentés. Vous pouvez apporter immédiatement des modifications dans la liste sans être obligé d ’appeler les fiches individuelles. Ainsi vous pouvez apporter une modification de prix manuelle de manière facile et synoptique. L’option glisser et déplacer (drag & drop) vous permet de manipuler facilement la liste en combinaison avec un tableur. Le trafic des données est possible dans les deux sens.

Gestion de stock

Les documents de stock vous permettent d’enregistrer le stock de départ, de noter des mutations de stock et d’apporter les corrections nécessaires pour l’établissement de l’inventaire. Pour toutes ces actions, vous pouvez vous servir d ’un lecteur de code à barres.

Lors de l’encodage d’un document de vente, un code de couleur vous informe immédiatement si le stock d’un article est insuffisant. De plus, vous voyez directement les lignes où vous ne réalisez pas la marge bénéficiaire prévue ou celles où vous vendez à perte.

Accords de vente

Venice Facturation Enterprise permet un calcul de prix très avancé. Vous disposez d’accords de vente commerciaux du type prix, réduction ou surprix. Vous pouvez utiliser des réductions de quantité, des coefficients à base de la valeur d’achat ou du prix de vente ou définir vous-même des formules pour obtenir un prix ou une réduction à base du contenu de la fiche d’article et de la fiche client. Vous pouvez noter un accord par client et par article individuel. Mais dans la pratique, vous n’irez pas tellement loin et vous préférez travailler avec des catégories de clients et d’articles.

Taux de TVA

Venice Facturation Enterprise vous permet de gérer la facturation pour un nombre de dossiers et d’exercices illimité. Les documents en devises étrangères ne posent aucun problème et vous pouvez également utiliser des taux de TVA étrangers. Cette option permet de définir cinq séries de taux de TVA internes et dix séries de taux de TVA étrangers. Lors de l’encodage des documents, vous pouvez directement consulter les totaux par ligne ainsi que le montant ou le pourcentage de la marge bénéficiaire. Lors de l’enregistrement du document, vous recevez un aperçu à l’écran avec la ventilation des différentes bases de perception.

Document de vente

Vous pouvez établir une facture de manière manuelle, ou vous pouvez transférer les données d’une offre ou partir d’une proposition de facturation. Le nombre de propositions de facturation que vous pouvez créer est illimité et si vous désirez, vous pouvez lier une proposition de facturation à un client. Vous travaillez soit avec des prix hors TVA, soit avec des prix TVA incluse. De plus, vous pouvez également établir des factures qui sont soumises au système de la TVA sur la marge réalisée (p.ex. vente d’antiquités/brocanterie et vente de voitures d’occasion).

Les paiements reçus pour une facture peuvent être notés dans le document. Vous pouvez noter 3 modes de paiement par facture.

Avec l’explorateur de facturation, vous avez rapidement un aperçu de tous les documents encodés dans le dossier.

Quant au rapportage, l’impression des offres et des factures ne manque pas. De plus, toute une série de rapports, tels que listes de prix, listes de factures, historiques des ventes, listes de stock, etc. est prévue.

Si vous disposez également de Venice Comptabilité, vous pouvez facilement transférer les factures et les notes de crédit au journal de vente approprié dans la comptabilité. La valeur des articles vendus est automatiquement comptabilisée sur les comptes de produit que vous avez définis, les paiements sont encodés sur les comptes de bilan que vous avez définis. Il est évident que tous les fichiers de base (clients, fournisseurs, données de société,…) sont entièrement intégrés. Vous ne devez jamais encoder les mêmes données deux fois.

Sommaire des options

  • Gestion des achats

    Cette option est une option complémentaire à l’option de base Facturation Enterprise. Elle active 4 documents supplémentaires : l’offre d’achat ou la demande de prix, la commande d’achat, la livraison d’achat et finalement la facture d’achat.

    Documents supplémentaires

    Quant à la commande d’achat, vous avez le choix entre une ‘Commande’ ou une ‘Demande de retour’. Lors de l’établissement d’une livraison d’achat, vous choisissez entre une ‘Livraison’ et un ‘Retour’ et pour les offres et les factures d’achat, vous pouvez choisir entre ‘Facture’ et ‘Note de crédit’. Quant aux retours, vous n’êtes pas obligé de mentionner un type particulier ('Demande de retour', 'Retour' ou 'Note de crédit'). Il est en effet possible de mentionner des quantités négatives sur n’importe quel type de document.

    Dans chaque document, vous notez une adresse de livraison (référence à un client), une adresse supplémentaire (référence à un fournisseur), un type de mise en pages, le poids total et le volume. A l’exemple des options Facturation Enterprise et Gestion des ventes, vous pouvez mentionner 3 modes de paiement. Vous disposez également de champs pour mentionner la référence du fournisseur, le mode de transport ou ‘l’état’ du document. De plus, il est possible de mentionner un numéro VCS et le total du document du fournisseur dans les factures d’achat. Lors du transfert des factures (option Comptabilité) ce total sera enregistré dans la comptabilité.

    Documents de suivi

    Chaque document peut être transféré sur un autre: p.ex. une offre sur une commande, une offre ou une commande sur une livraison, une offre, commande ou livraison sur une facture.

    Après le transfert d’une ligne de détail d’une commande d’achat sur une livraison ou une facture, vous pouvez encore modifier la quantité. Pour les articles que vous achetez en vrac et pour lesquels une quantité approximative a été commandée, vous pouvez noter une quantité d’annulation afin de régler l’écart entre la quantité commandée et la quantité effectivement livrée. Dans chaque document, vous pouvez demander soit une liste de tous les articles, soit une liste des articles livrés par le fournisseur actuellement sélectionné. Vous pouvez également mentionner directement le numéro d’article du fournisseur.

    Les fournisseurs d'articles

    Vous pouvez tenir plusieurs fournisseurs par article. Chaque article a un fournisseur standard et éventuellement plusieurs fournisseurs alternatifs. Toute l'information relative au fournisseur peut être consultée ou modifiée. Il est également possible de noter des accords commerciaux par fournisseur. Le module permettant de générer automatiquement les commandes d’achat occupe une position centrale dans cette option. Lors de l’établissement du fichier de travail, le programme détermine lui-même la quantité qui doit être commandée pour chaque article ainsi que la date de livraison attendue.

    Vous disposez de plusieurs paramètres pour influencer le comportement du programme. Pour chaque article, vous notez

    • s’il doit être commandé individuellement (une ligne de commande d’achat par ligne de commande de vente non livrée)
    • s’il doit être commandé globalement (une ligne de commande d’achat par article)
    • s'il ne peut pas être commandé automatiquement

    Fichier de travail

    Lors de la création du fichier de travail, vous sélectionnez le(s) fournisseur(s) et client(s) désiré(s). Vous mentionnez également si vous désirez recevoir les marchandises 'just in time' ou si vous désirez les recevoir à une date précise. Il est évident que vous pouvez encore modifier la proposition générée par le programme. Vous pouvez même passer la commande à un autre fournisseur. Finalement vous donnez le signal pour créer les commandes d’achat définitives. Pour chaque article qui doit être commandé individuellement il y aura une référence à une ligne de détail d’un bon de commande de vente.

    Pour chaque ligne de détail dans un document établi dans les options Facturation Enterprise, Gestion des ventes et Gestion des achats, il est possible de consulter toutes les autres lignes de détail y relatives. Imprimer Il est évident que vous disposez de toute une série d’impressions: documents, listes de documents, étiquettes à base de lignes de détail (commandes, livraisons), etc.

    Imprimer

    Il est évident que toute une série d’impressions sont disponibles: des documents, des listes de documents, des étiquettes sur base de lignes de détail, des listes de lignes d’achat non lettrées (commande ou livraison) etc.

  • Articles composés

    Cette option ajoute 2 fonctionnalités importantes à la facturation: elle permet de noter les éléments d'un article et aussi d'établir des bons de production à base de cette liste d'éléments.

    Par article, vous notez si une liste des éléments doit être tenue et quelle en sera la fonction. Venice offre les possibilités suivantes :

    • Set: Si vous désirez que lors de l’entrée d’un article sur un document d’achat ou de vente les éléments de l’article soient transférés automatiquement sur le document, vous choisissez set.
    • Composé: Dans le cas d’article composé, vous tenez la liste des éléments uniquement à titre informatif. Il est possible d’imprimer les éléments d’un tel article, sans que cette liste soit effectivement enregistrée dans le document.
    • A composer: Pour les articles que vous assemblez vous-même, vous choisissez 'A composer'. Ces articles vont figurer sur les bons de production.

    En plus de la fonction de la liste des éléments, vous mentionnez également le terme de production dans la fiche d'article. Dans la liste des éléments, vous énumérez les autres articles qui font partie de la composition. Vous pouvez y mentionner des articles qui à leur tour sont composés. Ainsi vous pouvez construire toute une hiérarchie. Par élément, vous notez si et comment il doit être imprimé, c.-à-d. avec ou sans ses éléments. Vous pouvez également ajouter des lignes de texte avec p.ex. des indications pour l'assemblage.

    Bons de production

    Par la création d'un fichier de travail pour bons de production, Venice détermine pour vous quels articles doivent être produits. Cette liste peut être limitée à un magasin et/ou un client. De plus vous pouvez définir des filtres à base de l'article, de l'en-tête de la commande ou de la ligne de détail du bon de commande. Vous pouvez également compléter ou modifier manuellement le fichier de travail. Le programme mentionne par article la quantité requise, la date où la production doit être achevée et la date de départ ultime de la production.

    A base de ce fichier de travail, vous générez ensuite les bons de production. Dans le fichier de travail, vous décochez éventuellement les lignes pour lesquelles Venice ne peut pas encore créer des bons de production. Pour les autres articles, le programme établira par ligne un ou plusieurs bons de production. Cela dépend de 2 facteurs.

    • Primo, si l'article contient des éléments qui à leur tour sont à composer, un bon de production individuel est généré pour chacun de ces éléments.
    • Secundo, si vous tenez des numéros de série pour l'article à composer et en plus il y a également des éléments avec des numéros de série, alors des bons de production individuels sont établis.

    Si une ligne dans le fichier de travail génère plusieurs bons de production, tous ces documents contiennent une référence au premier document. Si nécessaire, vous pouvez encore modifier ou compléter les bons de production générés automatiquement. Venice calcule automatiquement un total de document à base de la valeur d'achat des éléments. Si Venice constate que la valeur d'achat actuelle est inférieure à la valeur selon ce document, ce total sera visualisé en rouge.

    Etat

    Tous les bons de production générés ont d'abord l'état 'Prévu'. Lors de la consultation du stock, vous voyez la quantité encore à produire pour l'article à composer. Pour les éléments, vous voyez la quantité réservée pour la production actuelle. Au moment où vous démarrez effectivement la production, vous positionnez l'état sur 'En production'. Après la production, vous le positionnez sur 'Produit'. Eventuellement vous complétez des numéros de série ou des écarts dans le document de production.

  • Numéro de série et de lot

    Cette option permet de gérer les numéro de série et les numéros de lot.

    L'option s'intègre parfaitement dans les options 'Gestion des ventes', 'Gestion des achats' et 'Gestion de stock'. Elle permet de mentionner des numéros de série sur les commandes, les livraisons, les factures, les documents de stock et les documents de transfert.

    Vous notez dans la fiche d'article si des numéros de série doivent être tenus. Vous pouvez définir si vous désirez également tenir le stock des numéros de série. Cela est très intéressant si vous vendez des denrées périssables, car vous pouvez consulter quels lots vous avez encore en stock. De plus vous pouvez déterminer quels lots doivent être vendus en premier. Vous pouvez également décider de ne pas tenir le stock par numéro de série. Cela vous donne l'avantage pratique que vous devez uniquement mentionner des numéros de série dans le cas d'une vente. Dans la fiche d'article, vous pouvez noter s'il y a un numéro de série par unité de stock. Cela donne lieu à une assistance d'entrée particulière.

    Les numéros de série sont conçus comme un prolongement aux articles. Par numéro de série, une fiche est automatiquement créée où vous notez une série de données supplémentaires:

    • Prix d'achat
    • Pays d'origine
    • Etat
    • Date de production
    • Date de conservation
    • Remarque
    • 8 champs libres

    Un paramètre vous permet de définir si ces données doivent être demandées automatiquement lors de l'enregistrement d'un mouvement de stock entrant ou sortant.

    Dans les livraisons, les factures, les documents de stock et les documents de transfert, vous notez par ligne de détail un ou plusieurs numéros de série. Le nombre est pratiquement illimité.

    Venice ne propose jamais automatiquement des numéros de série, mais vous accompagne à mentionner les numéros de série d'une manière efficace. A l'aide de la mention d'un pourcentage et d'une couleur, vous voyez en un clin d'œil où vous devez encore mentionner des numéros de série. Vous pouvez entrer manuellement un numéro de série, mais il est également possible de faire une sélection dans une liste avec les numéros de série disponibles. Vous pouvez également entrer un numéro de série au lieu d'un numéro d'article. Si possible, Venice convertira ce numéro automatiquement en un numéro d'article et le numéro de série sera complété dans le champ approprié.

    Généralement, vous ne noterez pas de numéros de série dans les commandes. Cependant un paramètre vous permet de définir que vous souhaitez la mention de numéros de série dans ce type de documents. Ces numéros de série sont à titre informatif. Lors de la livraison définitive, vous pouvez toujours décider de mentionner un autre numéro de série.

    Vous n'êtes jamais obligé de mentionner des numéros de série. Mais chaque utilisateur peut décider pour lui-même et par document comment Venice doit réagir si les numéros de série n'ont pas tous été complétés. Si le comportement standard ne satisfait pas, vous pouvez choisir pour recevoir une demande ou même une interdiction. Dans ce dernier cas, vous pouvez uniquement enregistrer le document si tous les numéros de série ont été mentionnés.

    Dans la consultation du stock, vous pouvez limiter l'aperçu à un seul numéro de série. Il est évident que vous pouvez consulter ou imprimer l'historique de stock pour chaque numéro de série. Ainsi vous déterminez facilement à qui et quand vous l'avez acheté et vendu. Cela est l'essence d'une gestion de numéros de série solide.

  • Règlements spéciaux

    Cette option permet de traiter des règlements spéciaux en matière de taxes, TVA, accises et emballages consignés. Après le réglage de quelques paramètres, les calculs supplémentaires auront lieu automatiquement.

    L’option ‘Règlements spéciaux’ ajoute 4 fonctionnalités supplémentaires à l'option Facturation Enterprise.

    • Taux de TVA spéciaux
    • Suppléments
    • Traitement d’emballages consignés
    • Calcul d’accises

    Taux de TVA spéciaux

    Dans certains secteurs, on n'applique pas uniquement les taux de TVA standard, mais on vend ou preste des articles ou services qui ne sont que partiellement assujettis à la TVA de façon que l'on a l'impression qu'on applique des taux de TVA alternatifs.

    Afin de pouvoir traiter ces tarifs, 5 taux de TVA spéciaux ont été pourvus. Pour chaque tarif, vous pouvez noter les caractéristiques suivantes :

    • Code (est mentionné dans la fiche d’article et sur les documents).
    • Pourcentage (qui est soumis au taux de TVA 1).
    • Taux de TVA 1.
    • Taux de TVA 2 (appliqué pour la partie restante).

    Le 'Code' vous permet de sélectionner les taux de TVA spéciaux dans les fiches d’article ou dans les documents. Lors du calcul de TVA, tout est ventilé et calculé selon les taux de TVA normaux qui sont liés aux taux de TVA spéciaux.

    Suppléments

    Les suppléments sont des éléments de facture supplémentaires qui sont calculés à base de la quantité ou du poids, p.ex. contribution Recupel par pièce vendue. Vous pouvez définir un nombre illimité de suppléments.

    Chaque supplément a les caractéristiques suivantes :

    • Un code qui est mentionné dans la fiche d’article.
    • Un code d'impression qui permet de totaliser les suppléments sur l'éventuelle déclaration
    • Une indication si l'entreprise se charge elle-même du traitement de l'article récupéré auquel s'applique le supplément.
    • 4 descriptions possibles
    • Une date à partir de laquelle il est actif
    • Application de TVA ou pas.
    • Montant ou facteur du supplément.
    • Base sur laquelle est calculé le supplément (unité de stock, quantité, poids ou total de ligne)
    • Application de réduction commerciale et/ou réduction financière.  

    Pour les achats et les ventes vous réglez individuellement:

    • Si le supplément doit être mis en compte et/ou déclaré?
    • Sur quel compte du grand livre le supplément doit être comptabilisé?
    • Si la base doit être notée en tant que quantité dans le document comptable?

    Dans les fiches d'article, vous mentionnez les suppléments qui doivent être mis en compte. Par après, le calcul des suppléments se fait automatiquement.

    La mise en pages des factures contient un bloc séparé pour la mention des suppléments appliqués.

    UNIT4 C-Logic pourvoit Venice des suppléments pour BEBAT, Recupel et FOST Plus ainsi que des déclarations correspondantes.

    Emballages consignés

    Cette option peut p.ex. être utilisée si vous désirez mettre en compte une consigne pour l’emballage entre autres lors de la vente de boissons. Cette consigne est remboursée au moment où le client retourne l’emballage. Dans les paramètres, vous pouvez noter les éléments suivants:

    • Si vous désirez activer l’option emballages consignés dans le dossier.
    • Si une réduction commerciale ou financière peut être appliquée sur le montant de la consigne.
    • Sur quel compte du grand-livre le montant de la consigne peut être comptabilisé.

    Par article vous pouvez tenir le montant de la consigne. Ce montant sera ajouté au prix normal. Ce montant est repris automatiquement dans les documents (paramétrable par client et modifiable par document). La colonne 'consigne' peut éventuellement être mentionnée sur les lignes de détail du document.

    Accises

    Les accises sont des taxes supplémentaires que l’Etat met en compte pour certains produits (carburants, alcool, tabac, etc.). Les accises sont toujours incluses dans le prix de vente. Dans la pratique, l’on n’accorde normalement pas de réduction sur le montant des accises. Vous pouvez définir les éléments suivants dans les paramètres :

    • Si vous désirez activer les accises dans le dossier.
    • Si une réduction commerciale ou financière peut être appliquée sur le montant des accises.

    Vous pouvez mentionner un montant d’accises par article. Il s’agit du montant qui est déjà inclus dans le prix de vente. Ce montant est repris automatiquement dans les documents où il peut encore être modifié. La colonne 'assises' peut éventuellement être mentionnée sur les lignes de détail du document.

  • Gestion des ventes

    L'option gestion des ventes s’intègre dans Venice Facturation Enterprise et s’occupe du traitement des ordres entrants. Après l’installation de cette option, vous disposez de 2 documents supplémentaires : la commande et la livraison.

    Documents supplémentaires

    Quant aux commandes, Venice permet de faire encore une distinction entre les commandes 'normales', les demandes de retour et les commandes de consignation. Pour les 'livraisons', les types suivants sont disponibles: livraison 'normale', retour, livraison de consignation et retour de consignation. Sur chacun de ces types de documents, vous pouvez mentionner l'adresse de livraison, une adresse supplémentaire, le type de mise en pages, le poids total et le volume.

    En ce qui concerne les 'Livraisons', on peut distinguer les 'Livraisons', les 'Reprises', les 'Livraisons de consignation' et les 'Reprises de consignation'. L’emploi de documents de reprise est optionnel, étant donné que l’on peut noter des quantités négatives dans tous les documents. Ainsi les livraisons et les reprises peuvent être notées dans le même document.

    Tout comme dans les factures, on peut mentionner 3 modes de paiement et 2 frais supplémentaires. Lors du transfert du document sur un autre document, toutes ces valeurs sont totalisées. Si vous disposez de l’option Comptabilité, tous les détails concernant les modes de paiement sont transférés. Ainsi vous savez pour quelle commande une avance a déjà été payée.

    Documents de suivi

    Chaque document peut être transféré sur un document de suivi: une offre peut être transférée sur une commande, une offre ou une commande peuvent être transférées sur une livraison. Après le transfert d’une ligne de commande sur une livraison ou facture, on peut facilement modifier la quantité. Pour les articles vendus en vrac où l’on commande une 'quantité approximative', on peut mentionner une quantité d’annulation sur la livraison ou la facture dans les cas où la quantité livrée ne correspond pas à la quantité commandée.

    Le transfert automatique de documents (p.ex. livraison ou facturation automatique) est réglé par plusieurs paramètres. En ce qui concerne la livraison automatique, on peut indiquer par commande si la livraison automatique est admise et à partir de quelle date, si une livraison/facture séparée doit être rédigée, si les livraisons partielles sont admises et si une facture peut être rédigée si la commande n’a pas encore été entièrement livrée. On peut défendre les livraisons partielles où les admettre uniquement dans le cas où des lignes de détail entières peuvent être livrées. En ce qui concerne la facturation, on peut indiquer si le document peut être facturé automatiquement, à partir de quelle date et si une facture séparée doit être rédigée au lieu d’une facture collective.

    Pour la livraison ou la facturation automatique, vous pouvez vous servir d’une liste de travail qui mentionne respectivement tous les documents à livrer ou à facturer. Dans cette liste, vous pouvez supprimer des lignes, modifier des documents, trier, etc. jusqu’à ce qu’il reste uniquement les documents que vous désirez effectivement enregistrer.

    Imprimer

    Il y a toute une série d'impressions disponibles, p.ex. bons de commande ou de livraison, listes de documents, étiquettes à base des lignes de détail, etc. En ce qui concerne les livraisons, une étiquette par colis peut être imprimée. On peut également imprimer des listes qui mentionnent toutes les lignes de commande ou de livraison non livrées ou non facturées.

    L’intégration de l’option gestion des ventes dans Venice Facturation implique également l’introduction de fonctions supplémentaires lors de l’entrée ou de l’impression de factures. Il est possible de transférer des commandes et/ou des livraisons sur les factures. Au moment de l’impression, vous disposez de toute l’information entrée sur la ligne de commande ou de livraison originale. De plus, lors de la consultation du stock, vous disposez également des données 'Commandé', 'Retour', 'Commandé pour consignation' et 'En consignation'.

  • Gestion de stock

    L’option Gestion de stock ajoute deux fonctionnalités importantes à Venice Facturation : une gestion de stock très détaillée, et la possibilité d'évaluer le stock.

    Gestion de stock détaillée

    Vous avez un aperçu détaillé des marchandises qui sont disponibles dans chacun des endroits de votre stock. Pour cela, vous devez créer des magasins et des emplacements. Un magasin est une entité administrative et doit être vu comme un ensemble d'emplacements. Un magasin peut être un bâtiment, mais peut également être un ensemble de bâtiments qui constituent un site. Un emplacement est un endroit dans votre magasin où du stock est emmagasiné (p.ex. une étagère ou un bâtiment) et peut à son tour être subdivisé (p.ex. étagère ou tiroir). Il est possible de créer les emplacements de manière hiérarchique.

    Les emplacements servent finalement à emmagasiner les articles. Si un même article peut être stocké dans plusieurs emplacements, alors vous créez des emplacements d'article auxquels vous attribuez différentes priorités. Ainsi, lors de la livraison, Venice peut déterminer automatiquement dans quel emplacement les marchandises doivent être cherchées de préférence. Quant aux achats, vous pouvez indiquer un emplacement d'article qui sera proposé par la suite automatiquement lors de l'établissement de documents d'achat.

    Afin de classer les différents emplacements à l'intérieur du magasin, vous pouvez donner un code de circuit à chaque emplacement. Ainsi le magasinier peut préparer les livraisons de manière plus efficace.

    Dans tous les documents de facturation, vous notez un code de magasin. Dans le cas de livraison de marchandises aux clients (livraisons et factures), le programme cherche par ligne de détail un ou plusieurs emplacements à l'intérieur du magasin sélectionné. Il est clair que le programme tient compte du stock disponible et des priorités accordées aux différents emplacements. Dans le tableur des détails, vous voyez par ligne le pourcentage de la quantité qui a été réparti automatiquement. Si ce pourcentage est inférieur à 100, vous devrez intervenir manuellement. Vous avez d'ailleurs toujours la possibilité de modifier la proposition faite par Venice.

    Dans le cas d’adaptations manuelles à un document de facturation, le programme tient compte du code de magasin choisi. Vous voyez directement quel est le stock disponible dans ce magasin et vous voyez également la répartition du stock sur les différents emplacements.

    Si vous disposez de l'option 'Gestion des ventes', vous pouvez également imprimer des listes de butinage (pickinglists) et cela aussi bien pour les commandes que pour les livraisons. Ces listes sont basées sur les codes de circuit des emplacements qui ont été mentionnés pour une ligne de détail. Vous sélectionnez un ou plusieurs documents et vous rédigez soit une liste de butinage (pickinglist) par document soit une liste de butinage pour l'ensemble des documents sélectionnés et le magasinier peut se mettre au travail.

    Evaluation de stock

    Venice offre la possibilité d'évaluer le stock selon 4 méthodes:

    • LIFO
    • FIFO
    • Moyenne progressive
    • Valeur de marché actuelle

    Vous choisissez si vous évaluez tous les articles selon la même méthode ou si vous désirez appliquer une autre méthode par article. Le programme calcule une valeur par article et par magasin. Vous avez la possibilité de noter une valeur réelle à côté de la valeur calculée, p.ex. dans le cas où des marchandises ont été abîmées. Le résultat de cette évaluation peut être utilisé ensuite dans la comptabilité.